Loon
LOON Limburg tussen staf en troon
1000 jaar graafschap Loon
LoonLoonLoon
afiche
afiche

Justification

L'histoire de notre pays et son approche dans l'éducation et la recherche se limitent généralement aux Pays-Bas, auxquels le comté de Looz et le prince-évêché de Liège n'ont jamais appartenu. Dès leur apparition et jusqu'en 1795, ils firent partie du Saint-Empire romain germanique. Des entités légèrement exotiques, mais avec une histoire très particulière.

Pour combler cette lacune, le Centre d’Études Historiques et la Grande commanderie d'Alden Biesen présentent une exposition de près de 400 objets provenant de chez nous et de l’étranger.

L’exposition en chiffres

Cette exposition unique se déroulera du 26 octobre 2018 au 10 mars 2019, dans le cadre prestigieux de la Grande commanderie d'Alden Biesen. Un emplacement privilégié pour une exposition historique d'un tel niveau.

Vous pourrez y admirer près de 400 objets, issus de 95 musées et collections privées. Vous y découvrirez bien sûr de nombreux objets provenant de notre pays, mais aussi du Royaume-Uni, d'Allemagne, d'Autriche, de France et des Pays-Bas.

22 personnalités de Flandre, de Wallonie, d’Allemagne et des Pays-Bas ont d'ores et déjà rejoint le comité de protection.

« Le Limbourg entre la crosse et le trône. Millénaire du comté de Looz » : l’histoire se poursuit en Bavière !

L’exposition sur les comtes de Looz déménagera en Bavière à l’été 2019, dans une version certes réduite et légèrement modifiée et dans un lieu symbolique : le musée Spessart à Lohr am Main. Ce musée de la ville, dédié à l'histoire de Looz-Rieneck, a trouvé refuge dans la seconde résidence construite par les comtes de Looz dans le comté de Rieneck. La presse allemande a tout de suite accordé beaucoup d’attention au « nouveau » lien entre Looz et la Bavière et publia en mars dernier une interview du conservateur Jan Vaes et de Frau Barbara Grimm, Museumsleiterin du Spessart Museum. Le scoop revint au Main Post, avec un tirage de 110 000 exemplaires.

Le site web du Geschichts- und Museumsverein Lohr am Main accorda lui aussi une attention toute particulière à cet événement.

En Bavière, l’exposition portera le titre : « Von Flandern nach Franken. Die Grafen von Loon und Rieneck - Spuren aus 1000 Jahren ». Tout comme à Alden Biesen, l’exposition peut compter sur le soutien d’un comité d’honneur composé de nombreuses personnalités bavaroises. Frau Grimm et le Dr. Theodor Ruf, le pionnier de l'histoire du comté de Rieneck, étaient d'ailleurs présents à la Grande commanderie d'Alden Biesen lors du Troisième Colloque sur Looz, qui a attiré pas moins de 250 participants.

Les membres du Centre d’Études Historiques d’Alden Biesen  (Hisab) sont extrêmement fiers de ce nouvel exploit, couronnement de leurs efforts soutenus.

Thèmes de l’exposition

1 Entre la crosse et le trône : le comté de Looz dans l’Empire germanique
2 La famille comtale et ses résidences
3 La dimension européenne
4 La crosse : les princes-évêques de Liège, comtes de Looz
5 La crosse du silence : les abbayes de Looz
6 Louvoyer entre la crosse et le trône. Les comtes de Looz et l’Ordre teutonique
7 Le peuple et la crosse
   7.1 L’église, la cathédrale et les hérétiques
   7.2 Les béguinages, les confréries et les saints du terroir
   7.3 Le réconfort et la guérison
8 La liberté entre la crosse et le trône ? Les villes de Looz
9 La culture au service de la crosse et du trône
10 Dans l’ombre de la crosse et du trône : la campagne de Looz
11 La chute de la crosse et du trône : la fin de Looz

Dr. Jan Vaes, curateur: « Il s'agit d'un thème très large. Dès lors, une sélection stricte s'imposait. Nous avons recherché un équilibre entre l’attractivité, le cadre plus large, de nouvelles perspectives, du matériel nouveau et du matériel plus connu. La Grande commanderie d'Alden Biesen est bien sûr l'endroit rêvé, mais qui a aussi ses limites. Dans cette exposition, nous avons été contraints de passer sous silence de nombreux aspects. En cette année jubilaire, notre objectif principal était de confronter le plus grand nombre de visiteurs aux témoignages historiques du comté à peine connu de Looz. Cela nécessitait une vision plus large plutôt qu’un approfondissement spécialisé. Pour cette raison, nous avons décidé de ne pas présenter de documents souvent illisibles pour le profane. Les archives, aussi fascinantes soient-elles, restent limitées au minimum. Vous découvrirez donc certaines pièces vitales, mais aussi des illustrations moins importantes mais expressives de certains aspects du thème.»

Principaux prêteurs

Grand Curtius  - le diocèse de Liège -  Stadsmus Hasselt – les archives nationales de Hasselt  et de nombreux musées régionaux et collectionneurs privés moins connus de Belgique, des Pays-Bas, de France, du Royaume-Uni. Par définition, beaucoup d'objets ont été empruntés à des musées allemands. En effet, pendant des siècles le comté de Looz a fait partie de l’Empire germanique et non pas des Pays-Bas. Une série d’objets lèvent le voile sur les territoires acquis par le mariage en Bavière, en Hollande et à Chiny, ce qui est particulièrement intéressant. À noter également que certains objets  seront montrés au public pour la première fois dans notre pays!

afiche
open van van 10 tot 17 uur
26 oktober 2018 tot 10 maart 2019 landcommanderij Alden Biesen